Contacter un conseiller

Je souhaite d'un conseiller réalise mon DUERP à distance

Itelis est responsable du traitement de la mise à disposition des services Préventelis. Les données seront conservées pendant 2 mois à compter de leur collecte.
En savoir plus sur le traitement des données personnelles.


Un conseiller Itelis vous recontacte afin de vous aider du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h.

Besoin d’accompagnement
pour réaliser votre DUERP ?

Actualités / Table ronde d'experts, Préventelis, une solution idéale pour les TPE et PME

Table ronde d'experts, Préventelis, une solution idéale pour les TPE et PME

Risques professionnels Table ronde d'experts, Préventelis, une solution idéale pour les TPE et PME 261

Vincent Guilloux, Directeur Général Adjoint de SOLUTIONS PRODUCTIVES, Xavier Pican, Avocat à la cour, Associé/Partner chez OSBORNE-CLARKE et la DRH du groupe BATIWEB, Julie Fillon, ont animé une table ronde sur le thème de la prévention des risques dans l’entreprise et sur la solution en ligne Préventelis.
 
L’évaluation des risques et l’établissement du DUERP sont obligatoires. L’employeur doit prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des travailleurs. Premier intervenant, Vincent Guilloux présente les obligations du DUERP et les deux aspects de la prévention : la santé physique et mentale. « Ça peut être un peu compliqué. Ça passe par des actions de prévention des risques, des actions d’information et de formation. Tout est basé sur un article du Code du travail, le 4121-2, qui pose les principes généraux de prévention ». 
Trois niveaux de prévention existent : 

 

  • la prévention primaire évite les risques à la source ; 
  • la secondaire analyse et sensibilise ; 
  • la tertiaire répare. 

 

« Prenons l’exemple du risque de surdité lié au bruit, reprend V. Guilloux, on commencera par diminuer au maximum l’exposition au bruit des travailleurs, puis on vérifiera l’évolution de la pathologie, on sensibilisera et dans un troisième temps, on appareillera les salariés. »

 

Deux fondamentaux pour le Document Unique d’Evaluation des Risques Professionnels (DUERP)


L’obligation de l’employeur d’assurer un environnement de sécurité repose sur le DUERP, et   sur le RGPD qui garantit aux salariés le respect de leurs données personnelles. 


« Préventelis centralise dans un seul outil l’obligation de sécurité des employés et l’obligation de conformité réglementaire des données personnelles », explique l’avocat à la cour Xavier Pican.  

L’entreprise devient plus performante. Pourtant, 42 % des entreprises n’ont toujours pas ce document et ceux l’ayant déjà réalisé utilisent encore beaucoup des fichiers Excel.  « La Cnil est très vigilante sur ces fameux fichiers Excel. Un outil digital construit pour ça, c’est donc toujours mieux », alerte X. Pican. 


Les entreprises s’exposent à des sanctions financières prévues dans le Code du travail sur la non-création d’un DUERP. En cas de non-conformité du RGPD, il faut ajouter les sanctions administratives de la Cnil. « Une double sanction potentielle pour l’entreprise et la mise en jeu de la responsabilité pénale des dirigeants. », conclut X. Pican. 

 

Ne pas oublier les risques sociaux


Vincent Guilloux aborde les risques sociaux. Négliger cet aspect d’évaluation des risques professionnels expose l’entreprise à une accidentologie supérieure et à des salariés qui ne se retrouvent pas forcément dans le contexte de travail qu’on leur propose.

 

« J’ai pour exemple un plombier chauffagiste très sensible à cette question d’évaluation des risques. Il avait mis en place des solutions de prévention et une vraie politique de prévention : les collaborateurs savaient qu’ils trouveraient chez lui des conditions de travail favorables et allaient beaucoup plus spontanément chez cet artisan. »

 

Les opportunités créées par le DUERP 


Pour V. Guilloux, évaluer les risques avec l’outil Préventelis s’accompagne d’une démarche participative. « Souvent, quand on implique les salariés sur la prévention de leurs risques professionnels, on dépasse la prévention des risques. Discuter de son travail et regarder ses contraintes physiques et mentales mobilisent et créent du lien. »

 

Regarder le travail, c’est regarder les risques, mais aussi regarder le fonctionnement des choses et la manière d’atteindre les objectifs. Les possibilités d’amélioration de la performance de l’entreprise sont beaucoup plus globales.

 

Les bénéfices du DUERP et de Préventelis 


Pour Julie Fillon, DRH, Préventelis est une opportunité pour baisser le coût lié à l’absentéisme.  « Les personnes absentes pour cause de maladie professionnelle ou d’accident du travail, donc exposées au risque, représentent un coût pour l’entreprise et pour les organismes de santé ».

 

L’outil est simple à utiliser : les unités de travail et les risques sont présentés dès qu’on a saisi le Siret et la typologie de l’entreprise. « Cela permet d’identifier et de questionner des risques qu’on n’avait pas considéré comme tels. »

 

L’identification du nombre de personnes exposées et de la fréquence d’exposition, permet de déterminer le niveau d’importance du risque. « Cet outil nous a permis de gagner du temps. Il est très simple dans la navigation. On peut revenir en arrière, saisir des plans d’action. Il y a un suivi. C’est vraiment un gain de temps et ça nous a permis de mettre en place beaucoup d’actions de formation. »  

 

Ce type de prestation, avec son contrat de prévoyance, était une attente de la part de Julie Fillon qui avait fait attention à ce qu’on pouvait lui proposer comme service en termes de prévoyance dans le cahier des charges.

 

Quelques conseils sur le DUERP de Préventelis ?


V. Guilloux est clair. « Voir ce travail de prévention des risques comme un investissement et pas comme une contrainte va vous permettre de faire des économies et de gagner en performance. Donc, allez-y ! Si certains risques ne sont pas simples à appréhender, comme les risques psychosociaux, faites-vous accompagner ! Il y a des spécialistes pour ça. Des préventeurs peuvent vous aider à mener ce travail ».


X. Pican constate pour sa part qu’à chaque fois qu’on prend le train de la digitalisation, on a l’impression que c’est un investissement qui va être coûteux et difficile.

Pourtant dit-il, « N’oubliez pas que le fondement philosophique de la RGPD est la confiance dans les outils informatiques. » Pour l’avocat, si chacun dans l’entreprise est capable de déterminer ses risques et de bien les documenter dans ce type d’outil, on gagne une confiance collective et l’impact sur la réputation et l’attractivité des entreprises est évident. « Je dis toujours à mes clients : c’est compliqué, on va travailler ensemble, mais n’oubliez pas, derrière, la confiance de vos clients, votre réputation, votre capacité à attirer des nouveaux talents. L’outil Préventelis est là pour ça. » 
 

Le mot de la fin revient à Julie Fillon : « Ce doit être un travail d’équipe. Utiliser un outil simple comme Préventelis permet d’avoir une démarche très pédagogique, en particulier pour les jeunes élus qui ne sont pas forcément au fait de tous ces sujets. Il ne faut pas avoir peur et prendre ça comme une opportunité et pas comme une obligation. »
 

Vous allez également aimer