Contacter un conseiller

Je souhaite d'un conseiller réalise mon DUERP à distance

Itelis est responsable du traitement de la mise à disposition des services Préventelis. Les données seront conservées pendant 2 mois à compter de leur collecte.
En savoir plus sur le traitement des données personnelles.


Un conseiller Itelis vous recontacte afin de vous aider du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h.

Besoin d’accompagnement
pour réaliser votre DUERP ?

Actualités / Prévention des TMS, dites non aux douleurs

Prévention des TMS, dites non aux douleurs

Risques professionnels Prévention des TMS, dites non aux douleurs 148
Prévention des TMS, dites non aux douleurs

La période estivale est l’occasion de se reposer et de prendre du recul par rapport à l’année écoulée. Mais c’est aussi le moment idéal pour revoir certaines habitudes de travail et, notamment, mieux prévenir les troubles musculosquelettiques.

 

D’après un récent sondage Ifop, les troubles musculosquelettiques (TMS) sont à l’origine de 15% des absences au travail. « Les arrêts de travail trouvent donc leurs sources primaires dans des troubles d’ordre physique, conjoncturel, et (le plus souvent) temporaire, ayant vocation à être soignés rapidement. », indiquent les auteurs de l’étude.

 

Les TMS font partie de ces troubles qui, s’ils peuvent s’avérer très handicapants s’ils ne sont pas traités correctement, sont aussi relativement aisés à prévenir. A condition d’appliquer les bons réflexes. Quels sont-ils ? Et comment profiter de l’été pour appliquer ces astuces ?

 

TMS : de quoi parle-t-on ? 

 

Le ministère du Travail définit les TMS comme « un ensemble de maladies localisées au niveau ou autour des articulations : poignets, coudes épaules, rachis ou encore genoux. » Les TMS sont répartis en trois catégories (niveau 1, niveau 2 et niveau 3). Parmi les principaux symptômes qui doivent alerter, on peut citer les douleurs, les maladresses, une certaine raideur ou encore la perte de force musculaire.

 

Au cours de la période récente, le développement accru du télétravail a pu se manifester par une recrudescence des TMS. « Les douleurs physiques augmentent globalement avec la quotité de télétravail. », relève la Dares (direction de l'Animation de la recherche, des Études et des Statistiques) dans une étude de 2022. Cette direction rattachée au ministère du Travail met notamment « les lombalgies ou les tendinopathies ».

 

Profiter des congés d’été pour déconnecter

 

Si les TMS se développent à la faveur du télétravail, c’est notamment en raison :

 

  • D’un poste de travail parfois moins ergonomique qu’au bureau
  • La baisse de l’activité physique globale
  • L’allongement de la durée du travail.

 

Il est donc particulièrement important de profiter de la période estivale pour déconnecter. Quitter les écrans permet à la fois de reposer les yeux et de quitter des postures (le dos courbé vers l’écran d’ordinateur, la même position de travail conservée trop longtemps…) propices à l’apparition des TMS.

 

L’été laisse également davantage de temps pour pratiquer une activité physique. Randonnée, escalade, natation : vous avez l’embarras du choix. Or, le sport contribue à prévenir l’apparition des TMS mais aussi contenir leurs effets.

 

Quelques idées d’exercices à pratiquer au bureau…

Il est également possible de pratiquer quelques exercices physiques simples sur le lieu de travail, toujours dans le but d’anticiper les TMS. Voici une sélection de cinq exercices à pratiquer quotidiennement :

 

  • L’étirement des cervicales et du cou. Conservez le dos en position droite et laissez tomber les épaules et les mains le long du corps. Décrivez lentement des demi-cercles avec votre tête, sans jamais basculer la tête en arrière. Ce exercice d’étirement a pour effet d’étirer et de décontracter les trapèzes.

 

  • L’étirement du buste. Il vous suffit de croiser les bras et de poser la main droite sur l’épaule gauche (et vice-versa). Tournez le bassin et regardez au-dessus de votre épaule, dans le même sens de rotation que votre bassin. Maintenez la position pendant 10 secondes, puis effectuez le même exercice de l’autre côté.

 

  •  L’étirement du dos. Joignez les mains et tendez les bras en avant. Tirez lentement sur les bras tout en vous penchant légèrement. Tenez cette position pendant 10 secondes, puis relâchez.

 

  • L’étirement des poignets. Tendez le bras vers l’avant en dirigeant la paume vers le ciel. A l’aide de votre main droite, saisissez le bout des doigts de la main gauche et pliez le poignet vers le bas. Conservez la position pendant 15 secondes.

 

  • L’étirement des jambes. Asseyez-vous sur votre fauteuil de travail sans que votre dos ne touche le dossier. Posez vos pieds à plat sur le sol. La jambe tendu, soulevez le pied de quelques centimètres et ramenez-le doucement vers l’arrière. Tenez la position 15 secondes puis reposez le pied au sol. Effectuez le même exercice avec l’autre jambe.

 

Autant d’exercices simples à mettre en œuvre et qui permettent de mieux anticiper l’apparition des TMS. Le DUERP est l'outil qui vous permet de mettre en place des actions de prévention auprès des salariés. La mise en place d'une démarche de prévention primaire réduit considérable les risques professionnels.

Sources

Vous allez également aimer